samedi 31 mars 2018

Gourmandises de Pâques



Cette année-là, au retour de Rome, Simone, la plus vieille des cloches s'était malencontreusement délestée d'une bonne partie de son chargement d'œufs en chocolat au-dessus du champ où broutaient des ânes. La pauvre était excusable : à bout de forces, elle avait besoin de respirer un bon coup et n'avait donc pu se maîtriser davantage.

Le mal était fait. Les ânes avaient beau être habitués à ne manger que de l'herbe, ils furent attirés par les effluves de chocolat. Et bientôt des œufs, des poules et des lapins, il ne resta plus rien.

Au milieu du pré
La grosse poule de Pâques
À portée de l'âne

Enfin si, il resta quelques œufs qui avaient roulé jusqu'au potager voisin ! Charly, le chien du fermier, fut attiré par les friandises. À son tour, il se laissa tenter et mangea les gourmandises qui étaient à sa portée.

C'est ainsi que Charly se régala avant que les enfants aient eu le temps d'entamer la traditionnelle chasse à travers tout le jardin.

Avant les enfants
Le chien mange les œufs en sucre
~ Trop tard pour la chasse !

L'affaire aurait pu en rester là… Cependant, ayant goûté à un mets nouveau, les ânes et le chien n'avaient plus qu'une envie : y goûter de nouveau. Jusqu'à la fin de leur vie, ils furent torturés par ce désir lancinant. Quant à Simone, elle culpabilisa mais hélas, ce qui était fait était fait !

dimanche 7 janvier 2018

Des étrennes ?


Dans "7 dimanche", le journal gratuit que je trouve chez mon boulanger, Jean-Claude Hérin, journaliste ami, a bien voulu parler de mes deux derniers livres !

Vous pourrez lire l'article ici. Cliquer sur ma photo pour agrandir !

En attendant, voici les deux couvertures...